1837
<a href="http://60gp.ovh.net/~revoluti/metropolis/" target="_blank"><b><font color="#0000">CE FORUM A ETE COMPLETEMENT TRANSFERE VERS http://www.1837revolutions.com/metropolis/<br />TOUS LES POSTS ON ETE TRANSFERES A L'IDENTIQUE, PAR COPIER-COLLER.<br />VOUS Y RETROUVEREZ EGALEMENT VOTRE COMPTE A L'IDENTIQUE.SEUL VOTRE MOT DE PASSE A ETE CHANGE ET VOUS A ETE RENVOYE PAR MAIL CAR FORUM ACTIF NE NOUS PERMETTAIT PAS DE RECUPERER NOTRE BASE DE DONNEE. NOUS AVONS DONC DU RECREER TOUS LES COMPTES AVEC PAR CONSEQUENT DE NOUVEAUX MOTS DE PASSE.<br />RENDEZ-VOUS SUR http://www.1837revolutions.com<br />FORUM ACTIF A VOULU NOUS DÉPOSSÉDER DE NOTRE BASE DE DONNÉES. NOUS AVONS PRIS NOTRE COURAGE A DEUX MAINS ET NOUS AVONS COPIE, A LA MAIN, TOUS LES POSTS DU FORUM POUR LES RECOLLER SUR LE NOUVEAU FORUM.</font></b></a>


Métropolis, la métropole de 1837... Quelle sera votre révolution ? Romantique ou industrielle ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une éminence particulièrement sombre

Aller en bas 
AuteurMessage
Bénédicte Torellini, CNST
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Une éminence particulièrement sombre   Mar 5 Aoû - 20:16

Dans son bureau du quartier général de la CNST, où il occupait la fonction de secrétaire adjoint du parti, Bénédicte Torellini avait pour mission d'accomplir toutes les actions souterraines visant à permettre la prise du pouvoir par la CAS et sa branche armée la CNST.
Cet homme au regard de glace et presque toujours en retrait par rapport aux évènements est pourtant un leader, né pour commander. A la tête du commando d'action directe de la CNST, il avait déjà été responsable de nombreux crimes et délits mais avait mis en place des réseaux triangulaires particulièrement efficaces empêchant quiconque de remonter jusqu'à lui ou à n'importe quel cadre du parti.

L'une de ses missions secrètes, fournie à long terme par Lee dont il partageait pleinement les conceptions sociopolitiques et militaires, consistait à éliminer la menace que finirait inévitablement par former les anarchistes, qui fournissaient pourtant pourtant à la CAS aussi bien qu'à la CNST de nombreux membres. Les temps difficiles et les habiles discours du général Lee Crow permettaient de les convaincre de l'importance de lui confier pour le moment les pleins pouvoirs et la haute main pour diriger, mais si la situation sociale venait à trop s'améliorer ou si la CAS venait à obtenir une place assez forte dans la politique de Métropolis, les anarchistes actifs dans le parti réclameraient sa démocratisation.

Il fallait les éliminer avant.... comme n'importe quel ennemi ou opposant du parti se dressant sur la route de la guerre perpétuelle au monde capitaliste et de la victoire du prolétariat........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédicte Torellini, CNST
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Une éminence particulièrement sombre   Ven 19 Sep - 12:29

Le temps avait passé et la CAS était devenue forte. Forte, mais d'une puissance par trop vacillante...

Le général Lee Crow avait fait un travail remarquable ; aujourd'hui à la tête de la troupe, il avait réussi à rassurer les démocrates et le président du conseil quant à ses intentions, ce qui avait permis à Bénédicte de noyauter la garde, de la remplir de sympathisants de la CAS et par là même de former un groupe d'intervention au sein de la CNST qui aurait les mains libres.... des camarades combattants pouvant posséder des armes et entrainés par la ville.

Les élections approchaient et le peuple soutenait de plus en plus la CAS, mais les anarchistes commençaient malheureusement d'ors et déjà à quitter le mouvement pour qui ils étaient pourtant encore... un peu précieux... de même, De Roop essayait de séduire les couches populaires par démagogie en vu de participer lui aussi à l'élection. Cela ne pouvait être toléré !

Bénédicte avait déjà connu maints arrestations, exils emprisonnements et tortures, aussi ne souffrait-il pas de cette situation de plus en plus complexe comme le général Lee Crow dont l'esprit se montrait désormais d'un équilibre de plus en plus tangent. Au contraire ce climat d'alcôve, glacial, calculateur et empli d'un air putréfié de complots et trahisons, convenait parfaitement au commissaire Torellini ; plus que le rendre plus calme et posé, il le rendait plus grand et effroyable encore. Il fallait se méfier de tous, aussi Bénédicte renforça la dureté de ses positions : Lee avait dit de se concentrer à gauche toute et de se faire discret, soit.
Soit, mais cela ne voulait certainement pas dire inactif. Torellini étendit ses réseaux, rendit son dispositif triangulaire plus opaque que jamais, empêchant quiconque en faisait partie de connaitre l'échelon supérieur, les échelons inférieur ou un "collègue" du même échelon. Des époux pouvaient bien être tous deux espions pour le compte de Bénédicte Torellini sans que l'un sache quoi que ce soit de l'activité de l'autre. Ses espions avaient tous une activité principale la plus discrète possible, et toutes les informations recueillies lui revenaient entre les mains. S'inquiétant de l'évolution de la CNST, il alla jusqu'à faire surveiller le général Lee Crow en toute circonstance.
Les élections approchaient et les menaces se faisaient toujours plus nombreuses ; il engagea une femme de ménage de la De Roop Company pour obtenir des renseignements sur cet homme à abattre et son projet Itacante puis mit tout en oeuvre pour espionner le président et sa soeur. Rien ne devait échapper à sa vue ou ses oreilles...

la CNST finira toujours par vaincre, quels que furent les entorses faites aux libertés pour mettre à bas l'infamie capitaliste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une éminence particulièrement sombre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Secret entre guerrier [ Rêve Sombre ]
» Plume Sombre [Journaliste]
» Morwën, la dame sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1837 :: La place [RP] :: Le présentoir... [RP]-
Sauter vers: